Voyager avec un chat

Quand les tauliers ont dĂ©couvert les joies du camping-car, Chacha, leur douce fĂ©line, n’a pas franchement apprĂ©ciĂ©. Impossible de l’habituer au harnais, impossible de la garder dans sa boĂźte pendant les trajets, bref, c’Ă©tait compliquĂ©. Du coup, quand ils ont adoptĂ© Shimi aprĂšs que Chacha se soit envolĂ©e au paradis des chats, ils ont mis toutes les chances de leur cĂŽtĂ© pour en faire un chat nomade !

Et ça marche plutĂŽt bien : mĂȘme si il y a encore des trucs Ă  amĂ©liorer, Shimi se laisse balader dans son sac Ă  pied, en voiture, en camion et mĂȘme en ferry, sans rĂąler. Elle adore la vie dans SON camion et reste Ă  peu prĂšs gĂ©rable avec son harnais Ă  l’extĂ©rieur (c’est le fameux point d’amĂ©lioration, mais on va en parler plus bas).

PremiĂšre Ă©tape, le harnais !

MĂȘme s’il y a trĂšs peu de chats disposĂ©s Ă  se promener en laisse comme un chien, mettre un harnais Ă  son chat quand on prĂ©voit de se dĂ©placer est indispensable. Le harnais permet d’attraper la bestiole en cas de tentative d’Ă©vasion, mĂȘme si on a prĂ©vu une boite de transport.

Shimi porte donc un harnais dĂšs qu’on franchit la porte de la maison et une fois dans le camion, on lui enlĂšve pour la nuit ou lorsqu’on la laisse tranquille toute seule Ă  l’intĂ©rieur.

Le choix du harnais est primordial ! Les chats ont une tranchée trÚs fragile, et la plupart des harnais « en H » ne prévoient pas de renfort au niveau de la poitrine. Les sangles sont également souvent trop fines, et ces harnais ne sont pas adaptés à un vrai usage en mobilité.

Lorsqu’elle Ă©tait bĂ©bĂ©, nous avions achetĂ© un harnais PetSafe Easy Walk, qui convenait bien Ă  sa taille. Malheureusement, le petit fauve a grandi et nous avons eu du mal Ă  trouver un harnais qui convienne. Nous avons fini par bidouiller un harnais hybride avec un harnais en H Ă  laniĂšres larges trouvĂ© dans une animalerie, auquel nous avons ajoutĂ© la sangle de poitrine d’un harnais Trixie. C’est du bricolage, mais nous avons testĂ© toutes sortes de harnais, notamment ceux qui ressemblent un peu Ă  des ‘vestes’, et c’est la solution la plus sĂ»re, dont elle n’arrive pas Ă  se dĂ©faire seule et qu’on arrive Ă  lui enfiler rapidement.

DeuxiĂšme indispensable, le sac de transport.

Autant le dire tout de suite, la bonne boite en plastique avec poignĂ©e sur le dessus, c’est juste no way, surtout pour l’humain qui transporte le truc Ă  bout de bras. C’est pratique pour dĂ©placer le chat de l’appart Ă  la voiture et de la voiture au vĂ©to, mais en mode nomade, ce n’est vraiment pas adaptĂ©.

Nous avons donc cherchĂ© THE sac, et avons fini par acheter un sac Ă  dos, mais pas n’importe quel sac Ă  dos : celui Ă©lu meilleur sac Ă  dos pour chat par plusieurs sites amĂ©ricains dĂ©diĂ©s aux chats nomades (oui oui, ça existe vraiment). Impossible Ă  trouver en France, il est nĂ©anmoins disponible sur Amazon US, avec des frais de port consĂ©quents forcĂ©ment. Il prĂ©sente en outre l’Ă©norme avantage d’ĂȘtre lĂ©ger et pliable, pour pouvoir le ranger Ă  plat, ce qui n’est pas nĂ©gligeable en camping-car 🙂

Et ça change tout, Shimi n’oppose plus de rĂ©sistance pour rentrer dans son sac, dont l’ouverture sur le dessus permet justement de la ‘verser’ Ă  l’intĂ©rieur facilement (quoi, vous ne saviez pas que les chats Ă©taient liquides ?). Lorsqu’on se promĂšne, elle peut se coucher pour dormir au fond Ă  l’abri des regards, ce qui la sĂ©curise grandement (dans le sac prĂ©cĂ©dent, elle n’arrivait pas Ă  se poser tranquille parce qu’elle voyait trop Ă  l’extĂ©rieur).

Elle ne supporte pas d’ĂȘtre dans son sac pendant les trajets en voiture ou en camion, en revanche, elle ne semble pas traumatisĂ©e par nos balades Ă  pieds lorsque nous la prenons avec nous, comme par exemple cet hiver lorsque nous avons pris le ferry pour la Sardaigne. Elle est restĂ©e tranquillement dans son panier pendant les diffĂ©rents transferts ou les moments d’attente, et nous a mĂȘme accompagnĂ©e au musĂ©e et au supermarchĂ© 🙂

Prochaine étape, les balades à vélo !

Les déplacements en voiture et en camping-car

Nous n’y sommes pas tout Ă  fait allĂ©s progressivement avec Shimi, mais il faut dire qu’elle est de bonne composition. Et comme elle avait moins de 3 mois quand elle a commencĂ© Ă  voyager avec nous, elle a adoptĂ© trĂšs vite ce mode de vie…

Nous avons en revanche compris trĂšs rapidement qu’elle ne supportait pas d’ĂȘtre enfermĂ©e dans une boĂźte lorsqu’on roule. SurexcitĂ©e, griffant et soufflant, au point de finir haletante et tremblante, elle a trĂšs mal vĂ©cu sa premiĂšre demie-heure en voiture. Du coup, la question ne s’est pas vraiment posĂ©e : en voiture comme en camion, elle est hors de sa boĂźte, en harnais, avec une longue laisse rĂ©tractable (histoire de la retenir avant qu’elle aille se planquer sous les pĂ©dales).

Il lui faut gĂ©nĂ©ralement une dizaine de minutes pour trouver sa place, pendant lesquelles elle tourne un peu en rond dans l’habitacle, cherchant l’endroit idĂ©al ou se poser. Mais que ce soit en voiture ou en camion, elle finit toujours par se coucher, et le plus souvent sur les genoux de la tauliĂšre, qui garde toujours un coussin pas loin pour Ă©viter que le petit fauve ne lui plante les griffes dans le cuissot dans les virages 😀

La vie Ă  bord

Globalement, Shimi semble apprĂ©cier la vie en camping-car et ne pas ĂȘtre gĂȘnĂ©e plus que ça par la petitesse de l’espace…

Elle adore regarder ce qui se passe dehors et le matin, c’est tour de garde assurĂ© pendant une bonne heure, devant la fenĂȘtre, pour s’assurer que tout le monde va bien dehors, que les petits oiseaux sont toujours lĂ , et que les voisins, s’il y en a, ne passent pas trop prĂšs du camion.

Elle trouve des petits coins pour dormir lorsque nous ne sommes pas lĂ  (et Dieu sait qu’il y a des coins et recoins en hauteur dans un camping-car), ou profite du confort de notre lit pour faire la sieste quand elle en a marre d’ĂȘtre avec nous.

Et quand arrivent les fameuses « 5 minutes de chat », elle se dĂ©foule en courant de la chambre au poste de conduite aprĂšs l’un des jouets que nous ne manquons jamais d’emporter avec nous.

Seul point noir pour l’instant, Shimi est froussarde mais aventureuse, et lorsque nous sommes dehors, elle rĂąle si nous la laissons dans le camion, et fait des bĂȘtises lorsque nous la sortons en laisse. Il y a fort Ă  parier que l’habitude aidant, elle finisse par se calmer un peu et comprenne qu’elle peut se poser dehors avec nous si elle reste zen 🙂

Et la litiĂšre alors ?

Shimi n’Ă©tant pas vraiment assez zen Ă  l’extĂ©rieur pour que nous puissions la laisser vagabonder librement, pas moyen qu’elle fasse ses besoins de maniĂšre rĂ©guliĂšre Ă  l’extĂ©rieur.

Nous avions donc installĂ© une ‘maison de toilette’, dans la douche du Coppicar. Sur Gari, on compte bien trouver une solution plus viable en condamnant l’un des rangements sous les siĂšges pour en fait son petit coin, mais on doit voir Ă  quoi ça ressemble avant de bidouiller tout ça. Promis, on vous mettra des photos 🙂

CÎté « papiers » et rÚglementations sanitaires

Shimi est bien entendu pucĂ©e et vaccinĂ©e, y compris contre la rage : impossible de sortir de France sans ce vaccin. Du coup, nous avons son carnet de santĂ©, son passeport europĂ©en (remis par le vĂ©to) et la fiche d’identitĂ© associĂ©e Ă  sa puce d’identification avec nous en permanence.

Les campings peuvent exiger de voir le carnet de santĂ© avec les preuves de vaccination, mais ça ne nous est jamais arrivĂ© jusqu’ici. Pas encore eu l’occasion de passer un contrĂŽle Ă  la frontiĂšre non pluis, mais j’imagine qu’on nous demandera le passeport si jamais ça arrive.

Et bien entendu, les vaccins doivent ĂȘtre Ă  jour, il faut donc anticiper un minimum 🙂

Au final, comme pour tout, voyager avec un chat est surtout une affaire d’organisation, et aussi de matĂ©riel adaptĂ© !

Allez, la baĂŻeta, on se recause trĂšs vite !
Gari.


D’ici lĂ , tu peux retrouver la carte avec toutes nos Ă©tapes ici et n’oublie pas…

 de t’abonner Ă  ma chaĂźne Youtube đŸ‘‰đŸ» http://bit.ly/lachainedegari

 de me suivre sur Instagram đŸ‘‰đŸ» http://bit.ly/lesphotosdegari

 de liker ma page Facebook đŸ‘‰đŸ» http://bit.ly/lapagedegari

💌 Et si tu prĂ©fĂšres recevoir tout ça dans ta boĂźte aux lettres une fois par mois, tu peux t’abonner Ă  la Gazette de Gari ici đŸ‘‰đŸ»http://bit.ly/lagazettedegari


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *