Et si on parlait du coût de la vie… en camion ?

Tandis que nous achevons notre 6ème sortie et nous apprêtons à rentrer au camp de base après un trip de 6 semaines – on vous en parle bientôt -, on s’est dit qu’on pourrait répondre à cette question qui revient fréquement : « Mais combien ça vous coûte, tous ces voyages ? » .

Autant vous le dire tout de suite, vous n’aurez pas un montant fixe à l’issue de cet article. Parce qu’il y a de nombreux paramètres qui entrent en compte, depuis le type de camion au type de voyage en passant par la durée, le lieu, le nombre de personnes, la conduite, les besoins en énergie, la résistance (ou pas) au froid ❄️, les habitudes alimentaires…

Mais on peut déjà vous raconter comment ça se passe pour nous, et évoquer les principaux ‘centres de coûts’ !

L’essence et les péages

Avec une conso moyenne de 10 litres aux 100 kilomètres, et un coût autour de 1,45€ par litre, c’est vite vu : on paie14,50€ chaque fois qu’on fait 100km. Sachant qu’on vient de passer les 10 000km en 5 mois, on peut partir sur une moyenne de 2000km par mois, soit environ 300€ d’essence. A pondérer bien sûr en fonction des déplacements, aussi bien pour la distance que pour le type de route, parce que les routes de montagne et l’autoroute font bien sûr grimper la conso… et donc la note !

Genre tu vois, les 100km pour arriver jusqu’en haut du Col du Tonale, ils nous ont sûrement coûté plus cher… 🤪

Concernant les autoroutes, d’ailleurs, on les évite au maximum ! D’abord pour des questions évidentes de coût, tant au niveau de la conso que du péage, mais aussi parce qu’il faut bien le reconnaître : c’est chiant l’autoroute. On rame, on se fait doubler, on doit gérer les appels d’air au passage des camions, se méfier des fangios qui se collent dans notre angle mort, bref, on préfère les nationales, voire les départementales, les jolis villages qu’on traverse – même si parfois on serre les fesses – et les jolis paysages de notre Douce France !

Le gaz

Le gaz, c’est la source d’énergie principale du camion : eau chaude, chauffage, plaques de cuisson, et même frigo quand on est en autonomie, autant dire qu’on tire sur les bouteilles, surtout en hiver : entre les 3 douches chaudes, les 2 vrais repas mijotés, et donc les 2 vaisselles, et le chauffage, on passe environ une bouteille à 39€ tous les 15 jours. En été, c’est plutôt une bouteille toutes les 6-8 semaines, vu qu’on utilise plus le barbecue, qu’on mange des salades et qu’on ne chauffe pas.

Du coup, on tourne à 80€ par mois en période hivernale, et moins de 20€ dès que les températures sont assez clémentes pour éteindre le chauffage.

Le stationnement

On va pas se mentir : le stationnement sauvage dans des spots absolument magnifiques hyper isolés, ça tient plus du fantasme que de la réalité, au quotidien.

Parce que tu vois, la réalité, elle ressemble plutôt à ça 🚽

Entre la nécessité de vidanger et de faire le plein d’eau, les panneaux solaires qui ne couvrent pas complètement nos besoins, surtout en hiver, et les soucis de connectivité qu’on rencontre dans les lieux isolés, on ressent assez régulièrement le besoin de se poser dans une aire de camping-car (au moins 2-3 nuits par semaine), et forcément ça coûte. Sans parler des endroits où le stationnement est carrément interdit aux camping-cars qui doivent absolument payer un parking dédié sur lequel il n’y a pas toujours de services – Noirmoutiers, Ile de Ré, Oléron pour ne citer qu’eux.

Les prix varient, mais il faut compter une douzaine d’euros par nuit pour une aire équipée avec branchement au 220V, aire de services, eau potable… parfois moins, parfois plus, parfois avec des toilettes voire même des douches, parfois gratuites mais sans raccordement électrique, ou alors avec des jetons à acheter dans les commerces environnants…

On est donc sur un budget de 80-120€ par mois en moyenne pour le stationnement sur des aires de service.

Les lessives

Eh oui. Ca parait con, mais à 3, ca chiffre vite, la lessive, même si depuis le commencement de notre vie en camion on a appris à préserver les fringues ‘du dehors’ au profit de fringues ‘du dedans’ et qu’on arrive à limiter le nombre de lessive. On s’en sort avec 4-5 lessives par mois en moyenne, parfois plus quand il faut laver les draps, les serviettes, les tapis, parfois moins parce qu’en été les fringues sont plus légères et qu’on a moins besoin de les passer au sèche-linge.

Bref, à 4€ la lessive et 4€ le séchage, on tourne autour de 30-40€ de lessive par mois.

Bien entendu, on ne parle pas de la bouffe – qu’il faut acheter où que tu habites – ni des coûts d’équipement de base, qui varient en fonction du camion, de tes besoins, de tes envies.

Mais je te ferai une liste un jour des ‘indispensables’ des Tauliers, promis.

D’ici là, tu peux retrouver la carte avec toutes nos étapes ici et n’oublie pas…
… de t’abonner à ma chaîne Youtube 👉🏻 http://bit.ly/lachainedegari
… de me suivre sur Instagram 👉🏻 http://bit.ly/lesphotosdegari
… de liker ma page Facebook 👉🏻 http://bit.ly/lapagedegari

💌 Et si tu préfères recevoir tout ça dans ta boîte aux lettres une fois par mois, tu peux t’abonner à la Gazette de Gari ici 👉🏻http://bit.ly/lagazettedegari

2 réponses

  1. Pascal Teamisere dit :

    bouteille de gaz à 39 euros !!! faut faire installer le GPL ,ça serait peut être rentable et de toute façon pour la revente c’est un plus . Dans mon CC il y en avait une d’installer et franchement c’est top , le remplissage me coûte 13 euros et quel plaisir à ne pas avoir à manipuler les bouteilles.Quand tu fais le plein de gasoil , tu remplis en même temps le GPL , on en trouve à beaucoup d’endroits quand même.

    • Sophie, la taulière dit :

      Oui, c’est en projet mais on a du mal à trouver un installateur dans notre coin… ça nous arrangerait aussi pour la compatibilité avec les bouteilles en Italie ou en Espagne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *